Moyens mis en oeuvre

Motivation et encouragements

Bien qu'ayant des moyens financiers limités, notre établissement peut proposer une véritable alternative à l'éducation nationale pour plusieurs raisons :

- les petits effectifs qui permettent une réelle attention à chaque élève,

- la motivation des professeurs qui, laissés à leur liberté et à leur responsabilité pédagogique, ont à cœur de donner le meilleur aux familles qui leur font confiance,

- la motivation des élèves, qui ayant conscience d'apprendre des choses intéressantes et de progresser, riquent moins de se disperser dans le bavardage et l'inattention.

 

Pour soutenir et encourager cette motivation tout au long de l'année, nous privilégions toutes les méthodes qui permettent

- d'encourager le travail «bien fait» par le soin apporté aux détails (écriture, présentation, ordre), la persévérance dans l'effort, le «fini» des exercices dans le détail,

- d'encourager le respect de soi et des autres par l'exigence d'un comportement empreint de politesse et d'attentions,

- d'encourager le travail sur les vertus humaines, en proposant chaque mois une réflexion sur l'une de ces vertus avec des modèles et des points concrets d'efforts.

 

Pour les élèves du primaire les encouragements sont concrétisés par des bons points, et la progression personnelle de l'élève (engagement sur un effort) peut être notée sur un cahier de correspondance.

 

Exercices et notes

Dans toutes les disciplines on fait attention à réaliser une progression logique des acquisitions :

- la chronologie est très importante pour structurer les intelligences. On veille à la respecter dans l'enseignement de l'histoire,

- dans les autres disciplines, on tient à la construction d'un cours cohérent sur l'année, avec une progression logique des apprentissages, plutôt qu'à travailler selon des séquences et des modules aléatoires qui ''atomisent'' et dispersent le savoir.

- les exercices répétitifs (en conjugaison, orthographe, calcul...) que certaines pédagogies ont tendance à relativiser pour rendre le savoir plus ludique, ne sont pas à négliger. Ils sont un rituel rassurant pour l'élève qui s'y adonne sans déplaisir, et ils sont le seul moyen d'ancrer les savoirs durablement.

- les notes, qui sont un facteur de motivation, sont utilisées au Sénevé pour encourager l'élève dans sa progression personnelle plutôt que pour l'inciter à se comparer.

 

Nous veillons à avoir un usage raisonné et tempéré des media et d'internet. La pratique de la recherche sur internet ne doit pas se substituer aux apprentissages. Les exposés des élèves ne peuvent pas remplacer le cours du professeur. Pour savoir comment bien utiliser internet, il faut que l'élève sache ce qu'il faut chercher, il doit donc d'abord avoir des connaissances et une culture.

 

Temps forts et rencontres

On mobilise toutes les ressources permettant aux élèves de travailler ensemble dans la joie, de donner le meilleur d'eux-mêmes et de développer tous leurs talents.

Cela se fait notamment à l'occasion des sorties : journée de cohésion, voyages ou sorties scolaires, visites et sorties culturelles, pélerinage de rentrée, récollection de carême...,

Les fêtes et les spectacles préparés par les élèves sont des moments particulièrement attendus par tous : concert de Noël, fête patronale de l'école le 2 février, pièce de théâtre des collégiens, spectacle des primaires.

Tout au long de l'année, des rencontres proposées aux élèves permettent d'éveiller leur intérêt et leur curiosité : rencontre avec des religieux ou « rencontres Grand témoin » avec des personnalités à même de transmettre leur enthousiasme pour un métier ou un engagement.

×